Jacques Grosperrin s’en étonnera peut-être…

Jacques Grosperrin s’en étonnera peut-être, mais pour une fois, je suis d’accord avec ses propositions. Tellement d’accord d’ailleurs qu’elles sont déjà soit réalisées, soit lancées.

Ainsi, mon concurrent UMP propose de passer à l’Open Data : sans doute n’a-t-il pas relevé qu’il y a quinze jours s’est tenu la première réunion de spécialistes informatiques qui imaginent des programmes à partir des données publiques ouvertes en libre accès, aux Bains-Douches à Battant. Ils ont pu travailler dans une salle mise à disposition par la ville, et sur des données ouvertes par les deux collectivités ville et CAGB.

A propos de « smart city », ou ville intelligente, sans doute le classement de l’opérateur « m2ocity » plaçant Besançon à la cinquième place au plan national, ex-aequo avec Marseille et Montpellier, devant Strasbourg, Toulouse, Bordeaux, Grenoble, Rennes, Reims lui a-t-il échappé. La ville a toujours eu de l’avance en matière de réseaux intelligents, et l’agglomération travaille depuis deux ans pour développer encore ces atouts avec de grandes sociétés nationales.

Que dire de sa proposition de créer des ateliers d’artistes ? Ils seront inaugurés à Vauban dans quelques semaines. Quant au projet d’implanter sur Saint-Jacques et l’arsenal un quartier des industries créatives et du net : je suis surpris que ses amis qui siègent à l’agglomération ne l’ait pas informé que ces propositions font partie du projet présenté récemment aux élus. Le dossier parle même précisément du « cluster » dont la tête de liste UMP se fait le promoteur.

Je m’interroge : Jacques Grosperrin ne connaîtrait-il pas les dossiers bisontins ? Serait-il à ce point en panne d’idée pour reprendre celles qui sont à l’œuvre à mon initiative ? Une chose est certaine : il ne perd pas ses talents de magicien puisqu’il parviendrait presque à faire croire une nouvelle fois qu’il sort de son chapeau des idées neuves !

Jean-Louis Fousseret

Sur Facebook…

Commentaires Clos.